Cameroun : Paul Biya augmente de 538 milliards FCFA le budget 2024 grâce à de nouveaux emprunts et taxes

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 9h30min


Le président camerounais Paul Biya, a signé ce 20 juin une ordonnance modifiant certaines dispositions de la loi de finances de 2024. Le texte qui sera validé par le parlement prévoit de faire passer le budget l'État de 6 740,1 milliards FCFA à 7 278,1 milliards FCFA (environ 11,9 milliards de dollars), soit une augmentation de 538 milliards FCFA (8%) dont 533 milliards FCFA de plus pour le budget général et 5 milliards FCFA pour les comptes d'affectation spéciale (CAS).

Cette décision intervient au lendemain des rencontres entre les autorités camerounaises et le FMI où elles ont fait part de leur détermination à maintenir la stabilité macroéconomique et à réduire le déficit budgétaire primaire hors pétrole à 2 % du PIB en 2024.

Voir aussi : Cameroun : Le gouvernement table sur un budget de 6 740 milliards FCFA en 2024

Selon le document consulté par Sika Finance, la révision à la hausse du budget est rendue possible grâce à un ajustement de 45 milliards FCFA (73,4 millions de dollars) que l'État veut opérer sur les recettes publiques. De nouvelles dispositions fiscales ont notamment été introduites notamment une augmentation des droits de timbres pour les visas supérieurs à 6 mois qui passe de 150 000 FCFA à 200 000 FCFA. La délivrance des laissez-passer au niveau des représentations diplomatiques passe également de 25 000 FCFA à 200 000 FCFA.

Autre nouvelle niche qui fait déjà jaser au sein de l'opinion publique, c'est le droit de timbre sur les cartes d'identité nationales qui passe de 1 000 FCFA dans la loi de finances initiale à 10 000 FCFA (16,3 dollars) dans le projet de texte rectificatif. Paul Biya institue également des timbres spécifiques sur certains documents qui n'en nécessitaient pas auparavant, notamment les authentifications des documents auprès des missions diplomatiques et les certificats de déménagements.

Près de 1 000 milliards FCFA à emprunter

L'essentiel des nouvelles ressources sera toutefois mobilisé via la dette avec un objectif global de 987 milliards FCFA à lever, soit environ 1,6 milliard de dollars.

L'ordonnance présidentielle prescrit un nouvel emprunt de 467 milliards FCFA (762,4 millions de dollars)  à contracter auprès des "organismes privés extérieurs" et 240 milliards FCFA (environ 392 millions de dollars) en plus auprès des créanciers multilatéraux pour maintenir l'équilibre budgétaire.

Dans le même temps, et compte tenu des difficultés qu'il éprouve actuellement sur le marché régional de la dette, Yaoundé a préféré réduire ses ambitions de mobilisation à 280 milliards FCFA (457 millions de dollars) contre 375 milliards FCFA dans la loi de finance initiale.

Plus de 2 000 milliards FCFA de dettes à rembourser

La loi de finance modifiée affecte une part importante de ces nouvelles ressources au service de la dette qui est projetée à 2 168,3 milliards FCFA cette année (3,5 milliards de dollars), en hausse de 480 milliards FCFA par rapport au texte initial. Cette augmentation intègre le plan d'apurement des arriérés intérieurs que le pays vient d'adopter et qui constituait l'un des préalables à un décaissement du FMI dans le cadre du programme en cours.

Voir aussi : Cameroun : Le gouvernement augmente de 15% les prix du super et du gasoil

L'autre poste de dépenses qui devrait augmenter, c'est celui des transferts sociaux qui est en hausse de 123 milliards FCFA ainsi que les dépenses de personnels en hausse de 59 milliards FCFA. Cela peut s'expliquer par la mise en place des mesures d'accompagnement consécutives à la hausse des prix du carburant opérée en février 2024. Afin d'atténuer l'impact de cette décision sur les ménages, Yaoundé avait notamment annoncé une revalorisation de 5% des revenu des agents publics, un allègement de certaines charges fiscales et douanières dans le secteur des transports routier et à l'ouverture d'un dialogue avec le secteur privé sur la revalorisation du SMIG.

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 21/06/24 16:45

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qQ4NRwznfG8O1kmXt27cVhdLnh7UuBvnPRtqA58pCPo False