Comment la suspension de l’aide française au Niger menace l’économie des deux pays?

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 6h57min

La suspension de l'aide française pourrait avoir des conséquences économiques importantes pour le Niger, tandis que la rupture de la coopération économique pourrait également avoir un impact sur l'industrie nucléaire française.

La France et le Niger ont une longue histoire de coopération économique, mais l'annonce de la suspension de l'aide française au Niger, le 29 juillet dernier, soulève quelques interrogations sur l'avenir de cette coopération. La France est le premier partenaire commercial du Niger à l'export et dépend presque entièrement des mines d'uranium d'Arlit pour son programme nucléaire. Orano, une entreprise française, est le premier contributeur privé au budget nigérien.

Cependant, la suspension de l'aide française pourrait avoir des conséquences économiques importantes pour le Niger. En 2022, l'aide publique au développement française pour le Niger s'est élevée à 120 millions d'euros (environ 78,7 milliards FCFA) et une aide légèrement supérieure était jusqu'ici programmé pour 2023. On pourrait logiquement soupçonner que Niamey ne bénéficiera pas de cette aide si la désescalade entre les deux partenaires se poursuit.

Voir aussi - CEDEAO / Niger : Les effets immédiats des sanctions sur les finances publiques

Du côté français, la rupture de la coopération économique pourrait également avoir un impact. La France est un importateur majeur d'uranium nigérien, qui alimente sa vaste industrie nucléaire. Selon les chiffres diffusés par le Haut comité pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire (HCTISN), le Niger a représenté 35% des importations françaises d'uranium concentré en 2020 et 34% en 2021. Si le Niger suspendait les livraisons d'uranium à la France, cela pourrait avoir un impact sur l'industrie nucléaire française. Notons que la France dispose de 56 réacteurs nucléaires, soit le deuxième parc au monde après celui des États-Unis. En outre, la présence française au Niger est estimée à une trentaine d'entreprises françaises et/ou à intérêts français (filiales d'entreprises et/ou investisseurs individuels) sur l'ensemble des secteurs de l'économie.

En conclusion, la cessation de la coopération économique entre la France et le Niger pourrait avoir des conséquences économiques importantes pour les deux pays. Si la France a les moyens de trouver d'autres sources d'approvisionnement pour son industrie, le Niger, pour sa part, devra relever le défi de trouver de nouveaux débouchés.

Jean-Marc Gogbeu

Publié le 02/08/23 15:09

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SCJHGvtaMNQQrBR_pPUmZWz-Psw2DltCXOicCc4zX9k False