Endeavour et Teranga fusionnent pour créer le numéro un de l’or en Afrique de l’ouest

ABC000000010 - XAUUSD
La bourse Ouvre dans 12h18min

Endeavour Mining et Teranga Gold s'associent pour lancer le plus grand producteur d'or en Afrique de l'ouest et l'un des géants mondiaux du secteur aurifère. Les deux firmes canadiennes actives en Afrique de l'ouest ont officiellement annoncé ce 16 novembre leur rapprochement présenté comme offrant des synergies avec  des coûts de production parmi les plus bas au monde, un avantage comparatif devant générer des rendements " durables " pour les actionnaires.

Ensemble, elles détiennent des actifs en exploitation  en Côte d'Ivoire (Ity et Agbaou), au Burkina (Houndé, Mana, Karma et Boungou) pour Endeavour d'une part et au Sénégal (Sabodala-Massawa, Wahgnion) pour Teranga d'autre part. Et un portefeuille commun de six projets est en développement dans ces pays : Fetekro, Afema, Golden Hill, Kalana, Bantou et Nabanga.

Teranga a une capacité actuelle de 533 000 onces par an, soit un peu plus de 15 tonnes, contre plus d'un million d'onces annuel pour Endeavour (plus de 23,4 tonnes). Ces dernières  se félicitent de leur présence diversifiée dans une région dont le potentiel aurifère ne commence à être mis en évidence que maintenant.

Voir aussi - Burkina : Endeavour acquiert Semafo et devient le leader de la production d'or en Afrique de l'ouest

" Cette combinaison offre une opportunité intéressante aux deux groupes d'actionnaires. En combinant nos actifs complémentaires, nous renforcerons notre position stratégique sur la très prometteuse ceinture de roches vertes birimiennes (réputées riches en or, ndlr) d'Afrique de l'Ouest et nous aurons la capacité de créer des synergies matérielles " a expliqué Sébastien de Montessus, CEO d'Endeavour.

" L'entité issue de la fusion, a-t-il poursuivi, deviendra un nouveau producteur d'or senior et bénéficiera d'un profil amélioré sur les marchés financiers, soutenu par un bilan sain et de solides capacités de trésorerie pour soutenir un dividende durable ".

Le rapprochement qui va former le 10ème plus grand producteur d'or mondial, soutenu par les principaux actionnaires des deux firmes, donnera lieu à une répartition du capital de la nouvelle entité avec 66% pour Endeavour et 34% pour Teranga (dont l'un des actionnaires principaux est d'ailleurs Barrick Gold, le concurrent dans la région et numéro 2 mondial de l'or).

Notons ici que La Mancha Holding, propriété du milliardaire égyptien Naguib Sawiris et actionnaire majoritaire d'Endeavour verra sa participation diluée à 19% dans la nouvelle entité (contre environ 24% dans Endeavour). La holding s'est en outre engagée à apporter un appui 200 millions $ à cette dernière en vue de renforcer son bilan.

Voir aussi - Mali : Barrick Gold cède la mine de Morila pour 16 milliards FCFA

Ce regroupement intervient alors que Barrick Gold, le numéro deux mondial de l'or, a entamé de la restructuration de ses actifs dans le monde avec pour conséquence la cession de mines aurifères en Afrique de l'ouest jugées moins rentables ou en fin de cycle. La semaine dernière, le groupe avait cédé ses participations dans la mine de Morila au Mali, auprès avoir cédé celle de Massawa au Sénégal  en fin d'année dernière.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 16/11/20 13:02

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

wSy4FCOENbZbiPWcNw76xXxPluP82uOIK595uqoLSvQ False