Guinée Équatoriale : Chevron récupère deux blocs pétroliers offshore d’ExxonMobil

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 25h20min



En Guinée Equatoriale, la réallocation des actifs pétroliers d'Exxon Mobil se poursuit, après que le géant américain ait manifesté le désir de quitter le pays. Ce 4 décembre, Malabo a signé un accord de production avec Chevron concernant 2 blocs offshore. “Après des mois de négociations, Chevron a signé un accord de production d'hydrocarbures sur les blocs EG06 et EG11 avec le ministère des Mines et GEPetrol(la compagnie pétrolière publique, Ndlr).

Cette étape historique ouvre les négociations pour le contrat de participation à la production dont l'accord est attendu prochainement”, a déclaré le vice-Président équatoguinéen, Teodoro Obiang Nguema Mangue sur son compte X(ex Twitter).

Les modalités d'acquisition n'ont pas été dévoilées encore moins les caractéristiques de ces gisements. Ce qu'on sait, c'est qu'Exxon Mobil avait acquis les licences d'exploitations sur ces 2 blocs pétroliers en 2017 et en contrôlait 80% contre 20% pour GEPetrol. Selon les données fournies par la compagnie américaine, le bloc EG-11 mesure environ 1 242 km2 et est adjacent au champ Zafiro situé dans le bloc B. Sur le bloc EG-06, Exxon avait annoncé en 2018 avoir mis la main sur un important gisement d'or noir à travers le puits Avestruz-1 situé à environ 160 km au large de Malabo.

Voir aussi - Guinée Équatoriale : ExxonMobil amorce la rétrocession de ses actifs pétroliers à l'État

Cet accord intervient quelques semaines après que Malabo ait rétrocédé les intérêts pétroliers d'ExxonMobil sur le champ de Zafiro, à GEPetrol. Le désengagement de la compagnie américaine est principalement dû à la baisse de la production, en raison du vieillissement du site. Selon les données officielles, Zafiro livrait jusqu'à 300 000 barils/jour en 2011. Un volume qui a été divisé par 3 en 2021.

En dehors de la Guinée Équatoriale, ExxonMobil a également cédé pour 407 millions de dollars, ses actifs au Tchad et au Cameroun. Avec ce désengagement, la compagnie américaine souhaite surtout réorienter ses investissements vers le développement du GNL à faible émission carbone et vers des projets plus lucratifs en direction des Amériques.

Voir aussi - Cameroun-Guinée Équatoriale : Accord pour l'exploitation conjointe du champ gazier de Yoyo-Yolanda

En récupérant ces 2 importants actifs, Chevron renforce un peu plus sa présence en Guinée Equatoriale. La compagnie américaine opère déjà à la frontière avec le Cameroun dans l'exploitation des actifs gaziers transfrontaliers de Yoyo et Yolanda. L'accord y afférent a été signé le 17 mars dernier entre le Président camerounais Paul Biya et son homologue Teodoro Obiang Nguema Mbasogo en marge du sommet des chefs d'États de la CEMAC.

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 05/12/23 12:51

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

UkpG8oY3yV2Cty7uZqMFTm0R51o2fmXQGnFTY6xKBgw False