Guinée Équatoriale : ExxonMobil amorce la rétrocession de ses actifs pétroliers à l’État

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 23h52min

 

Le vice-Président équato-guinéen a présidé le 11 novembre dernier, la cérémonie de rétrocession des intérêts pétroliers d'ExxonMobil sur le champ de Zafiro, à la société publique équato-guinéenne du pétrole GEPetrol.

Teodoro Obiang Nguema Mangue a déclaré qu'il s'agissait d'un accord “historique pour le peuple”, car “il s'agit d'un pas vers la création de richesses entre les mains des nationaux”, a déclaré le dirigeant cité par l'office d'information et de presse de Guinée Équatoriale. 

Le champ de Zafiro est situé sur le bloc B et se trouve à environ 65 kilomètres au Nord-ouest de Malabo, dans des profondeurs d'eau de 1 400 à 2 800 pieds. Pour gérer cet important actif découvert en 1996, GEPetrol sera accompagné de la compagnie pétrolière Horizon et du ministère du Pétrole, apprend-t-on.

Cet accord intervient après l'expiration du contrat d'exploitation d'ExxonMobil sur le bloc B. Le désengagement de la compagnie américaine est principalement dû à la baisse de la production de champ, en raison du vieillissement du site. Selon les données officielles, Zafiro livrait jusqu'à 300 000 barils/jour en 2011. Un volume qui a été divisé par 3 en 2021.

En dehors de la Guinée Équatoriale, ExxonMobil a également cédé pour 407 millions de dollars, ses actifs au Tchad et au Cameroun. Avec ce désengagement, la compagnie américaine souhaite surtout réorienter ses investissements vers le développement du GNL à faible émission carbone et vers des projets plus lucratifs en direction des Amériques.

La Rédaction

Publié le 13/11/23 17:32

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

UkpG8oY3yV2Cty7uZqMFTm0R51o2fmXQGnFTY6xKBgw False