Interview/Me Kignaman Soro : ‘’ A court terme, nous espérons pouvoir nourrir 100 000 personnes démunies à Abidjan ’’

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ferme dans 2h37min

Maître Kignaman Soro, président-fondateur de la Banque alimentaire de Côte d'Ivoire :

A court terme, nous espérons pouvoir nourrir 100 000 personnes démunies à Abidjan et ses environs.

  

Me Kignaman Soro, avocat en droit des affaires, président-fondateur de la Banque alimentaire de Côte d'Ivoire.

Avocat en droit des affaires à la tête du cabinet KS & Associés, Me Kignaman Soro, également conseil de plusieurs organisations internationales dans le domaine humanitaire en Côte d'Ivoire, s'est engagé activement depuis près de 10 mois pour la cause des populations les plus démunies à travers la création d'une ONG à vocation sociale : la Banque alimentaire de Côte d'Ivoire.

Fondée sur le modèle des Food Bank aux Etats-Unis et des Banques alimentaires en France, l'ONG ambitionne de créer une chaîne de solidarité contre la faim, la sous nutrition et la malnutrition, des fléaux bien réels dans nos zones urbaines et rurales mais qui bien souvent sont passés sous silence.

Avec le soutien de bénévoles et de quelques mécènes dont Carrefour et la Fondation Bank Of Africa, la Banque alimentaire de Côte d'Ivoire a entamé ses premiers pas au grand bonheur de centaines de personnes vulnérables et ambitionne, avec le soutien de tous, sortir à court terme plus de 100 000 personnes de la précarité alimentaire.

 

Parlez-nous de la Banque Alimentaire de Cote d'Ivoire ?

La Banque Alimentaire de Cote d'Ivoire est une association de droit ivoirien à but non lucratif dont la vocation est purement humanitaire. Son objectif est d'aider l'homme à se restaurer, dans son double sens (biologique et psychologique), en luttant contre le gaspillage, la malnutrition et la sous-nutrition.

Nous avons d'un côté, des gens qui sont confrontés à une grande précarité alimentaire, et de l'autre des denrées alimentaires qui sont jetées alors qu'elles sont encore consommables.

C'est ainsi que nous collectons auprès des grandes surfaces, des industriels, des agriculteurs, des denrées consommables mais qui pour différentes raisons ne sont plus commercialisables.

Notre objectif est d'aider l'homme à se restaurer, dans son double sens (biologique et psychologique), en luttant contre le gaspillage, la malnutrition et la sous-nutrition.

Ensuite ces denrées entrent à la banque alimentaire, elles sont stockées, triées, et distribuées aux associations partenaires, qui elles-mêmes les redistribuent à des bénéficiaires.

Les Banques Alimentaires ont été créées, il y a 27 ans en France, sur la base d'un modèle américain lancé en 1967. Le constat était fait que, dans la même ville, des personnes étaient sous-nourries ou mal nourries alors que des surplus alimentaires étaient jetés. Le modèle consiste donc à aider des personnes en situation de précarité en captant les surplus alimentaires de notre société de consommation. C'est en soi révolutionnaire car l'histoire de l'aide alimentaire était jusqu'alors fondée sur le constat de pénuries alimentaires à combler dans l'urgence, et non sur celui d'un surplus structurel à redistribuer.

D'où vous est venu cette ingénieuse idée de créer la Banque alimentaire de Cote d'ivoire ?

Pendant longtemps, je me suis intérieurement interrogé sur le sort des denrées invendues, encore comestibles, issus des commerces de gros et de détails, des industries agroalimentaires.

A la suite de mes recherches, j'ai découvert avec la plus grande satisfaction qu'une association en France nommé Banque Alimentaire, avait copié le modèle des Food Bank aux Etats-Unis, avec une réussite avérée.

J'ai noué le contact avec cette association aux Etats-Unis mais aussi la Fédération Française des banques alimentaires qui a bien voulu nous accompagner dans la mise en place de la Banque Alimentaire en Côte d'Ivoire.

J'ai noué le contact avec le Food Bank aux Etats-Unis mais aussi la Fédération française des banques alimentaires qui a bien voulu nous accompagner dans la mise en place de la Banque Alimentaire en Côte d'Ivoire.

 Avec détermination et une vision commune, la Banque Alimentaire de Cote d'ivoire a vu le jour en Septembre 2019. Nous comptons et espérons aller plus loin avec la participation active de tous.

Comment fonctionne concrètement la Banque Alimentaire de Côte d'Ivoire ?

Son fonctionnement repose sur la gratuité, le don, le partage, le bénévolat ainsi que le mécénat.

La Banque alimentaire collecte à des dates prédéfinies des denrées auprès de fournisseurs publics et privés comme les entreprises de la grande distribution qui apportent leur contribution en autorisant dans leurs magasins des récoltes journalières et/ou hebdomadaires, les industries agroalimentaires qui offrent régulièrement des produits et les particuliers par des dons ponctuels.

Le fonctionnement de la Banque alimentaire repose sur la gratuité, le don, le partage, le bénévolat ainsi que le mécénat.

Toutes ces denrées collectées sont par la suite acheminées à la Banque alimentaire afin d'être triées, enregistrées et stockées soit dans une chambre froide pour les aliments périssables ou réfrigérés, soit dans les racks pour les produits secs.

Les denrées disponibles à la suite de tout ce processus sont ensuite réparties de façon équitable en fonction des commandes des associations et chargées dans leurs propres véhicules ou ceux de la Banque Alimentaire, pour être distribués. Il est important de noter que ces différentes étapes se font dans le respect des règles d'hygiène et de sécurité sanitaire.

Quels sont les différents partenaires avec lesquels vous travaillez ?

Notre mission est d'apporter une aide aux plus démunis en jouant le rôle de passerelle entre les enseignes et les plus démunis.

‘'Notre mission est d'apporter une aide aux plus démunis en jouant le rôle de passerelle entre nos partenaires et les plus démunis''.

Nous tissons donc des partenariats en amont avec les enseignes de gros et de détails, les entreprises agro-industrielles, les coopératives agricoles, les agriculteurs et éleveurs, et en aval avec les associations, orphelinats et ONG.

Avez-vous une liste de produits spécifiques que vous collecter ?

Nous récoltons tout type de produit alimentaire seulement si ce produit respecte notre charte et nos normes qualités spécifiées préalablement. Cependant, la condition sine qua none demeure pour nous le respect de la date limite de consommation.

Voir aussi - Côte d'Ivoire : La Banque alimentaire, une ONG d'aide alimentaire, obtient l'appui de Carrefour

La Banque Alimentaire de Cote d'Ivoire collecte-t-elle que des denrées alimentaires ?

De prime abord, oui. Les denrées alimentaires restent notre priorité vu qu'elles constituent les besoins primaires de tout être humain

Néanmoins, nous sommes ouverts à divers types de dons, pourvu qu'ils soient utiles à tous nos associations agrées.

Quelles sont vos plans d'actions à court et à moyen terme ?

 A court terme, nous espérons pouvoir nourrir 100.000 personnes à Abidjan et ses environs.

A moyen terme, notre objectif de toucher les zones rurales afin de permettre une meilleure accessibilité à tous et profiter par la même occasion à la sensibilisation sur l'importance d'une bonne nutrition, gage d'une bonne santé.

A court terme, nous espérons pouvoir nourrir 100.000 personnes à Abidjan et ses environs.

 Enfin, à long terme, nous espérons couvrir tous les pays de la région.

Comment les associations et orphelinats réagissent t- elles lorsque vous les contactez ?

Ils sont bienheureux de nous recevoir. Le problème est réel et permanent. La problématique essentielle qui ressort de nos rencontres demeure celle-ci : la difficulté quotidienne à nourrir tous ces pensionnaires qui vivent dans ces centres. Ils sont même parfois obligés à capacité normale de couchettes, de refuser des éventuels cas qui leurs sont proposés, et cela dû à une incapacité à les nourrir.

L'objectif de la banque alimentaire est de soulager ces centres des contraintes alimentaires afin de leur permettre de se consacrer au mieux à la prise en charge de leurs pensionnaires et à leur insertion sociale.

Comment la Banque alimentaire apporte de l'aide en cette période de COVID 19 ?

Cette pandémie est sans précédent. Face à la crise du COVIID 19, la solidarité auprès des plus démunis doit être encore plus importante.

Depuis le début de la crise sanitaire, nos partenaires associatifs assurent la distribution des denrées pour répondre aux besoins des personnes en grande difficulté.

Depuis le début de la crise sanitaire, nos partenaires associatifs assurent la distribution des denrées pour répondre aux besoins des personnes en grande difficulté. Face à une demande en hausse, la Banque alimentaire continue de rechercher de nouveaux partenaires. Il a ainsi fallu entamer les stocks des denrées qu'il va falloir reconstituer.

La mobilisation se poursuit, des nouveaux bénévoles ont proposé leur aide et les dons de toutes natures seraient appréciés.

Je profite de votre canal pour lancer un appel aux industriels, producteurs, acteurs de la grande distribution, mécènes, particuliers qui le désirent, à venir nous aider à reconstituer notre stocks pour continuer de poursuivre cette noble mission.

 

La Banque alimentaire de Côte d'Ivoire - Siège social Riviéra 3, Cité Logivoire , Rue CELAF 
Email : Infos@banquealimentaire.ci
Contact : (+225) 22-59-41-55
www.banquealimentaire.ci    

La Rédaction

Publié le 19/06/20 14:28

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

wyizH7oJTcwZT5t4sttC5FI_8AeHvVKnP3OuziKefQg False