L'Italie prévoit un plan de 6 milliards de dollars pour renforcer le partenariat avec l'Afrique

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 18h43min

Le gouvernement italien annonce un plan d'environ 6 milliards de dollars, soit 3 634 milliards FCFA, afin de soutenir le développement de l'Afrique. C'était lors du sommet Italie-Afrique, tenu ce 29 janvier à Rome, capitale de l'Italie, et qui a vu la participation des dirigeants africains et de plusieurs responsables de l'Union européenne, pour discuter de la coopération et des intérêts communs. Ainsi, plusieurs sujets dans les domaines de l'économie, des infrastructures, de la sécurité alimentaire et énergétique ont été passés en revue.

‘'Nous pensons qu'il est possible d'envisager et d'écrire un nouveau chapitre dans l'histoire de notre relation, une coopération entre égaux, loin de toute imposition prédatrice ou position charitable envers l'Afrique. L'Italie a une tendance naturelle à être un pont entre l'Afrique et l'Europe. Le monde entier ne peut pas penser l'avenir sans l'Afrique'', a déclaré la Première ministre Georgia Meloni, dans un communiqué publié par la BAD.

L'Italie veut en effet ‘'renforcer les liens économiques et créer un pôle énergétique pour l'Europe tout en freinant l'émigration africaine vers l'Europe''.

Selon des sources consultées par Sika Finance, ce plan devrait aider à créer des emplois et des opportunités en Afrique, afin de décourager ses jeunes qui entreprennent de dangereuses migrations à travers la mer Méditerranée. Ce plan comprendrait des projets pilotes dans des domaines de l'éducation, des soins de santé, de l'eau, de l'assainissement, de l'agriculture et des infrastructures énergétiques.

Moussa Faki, président de la commission de l'Union africaine a salué le soutien promis par l'Italie, tout en notant qu'une consultation préalable avec le continent africain aurait été souhaitable, notamment lors de l'élaboration du plan Mattei, dont il a déclaré néanmoins conforme aux priorités de l'Afrique.

Pour sa part, Akinwumi Adesina, président du groupe de Banque africaine de développement (BAD) a traduit sa reconnaissance au gouvernement italien pour le mécanisme de financement du processus de Rome, qui fournira 100 millions d'euros (dont 90 % de financement concessionnel) pour soutenir les infrastructures en Afrique.

Le président de la BAD a en outre relevé que la trajectoire économique du continent était convaincante. Il a également souligné la résilience économique de l'Afrique, notant que malgré les vents contraires économiques mondiaux liés au changement climatique, aux conflits et à la pandémie du covid-19, le continent était resté fort, avec une croissance du PIB réel de 4,1 % en 2022.

Narcisse Angan

Publié le 31/01/24 15:29

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

6Wfh4jBM6Kn3EFUrZujC8iX4loLVJ94-h00LnRwFV14 False