Le Bénin réussit son premier emprunt obligataire en dollars US avec un taux de souscription historique

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 19h26min

                                          Patrice Talon, Président du Bénin

Retour en force du Bénin sur le marché international des capitaux après plus de deux ans d'absence. Pour son premier emprunt obligataire libellé en dollar, Cotonou a fait carton plein en mobilisant 750 millions USD (environ 458 milliards FCFA) sur 14 ans et au taux d'intérêt annuel de 7,96%, correspondant à un coupon en euro de 6,50%.

Voir aussi : Le Bénin prépare un eurobond de 750 millions USD

Selon un communiqué du gouvernement, les obligations émises par le pays ce 6 février ont suscité un fort intérêt des investisseurs ce qui s'est matérialisé par un carnet de commande de 5 milliards USD soit une souscription 6 fois supérieure au montant initialement sollicité. “Il s'agit du plus fort taux de souscription jamais atteint par le Bénin sur les marchés internationaux des capitaux […] où les plus grands gestionnaires d'actifs du monde sont représentés”.

Cette forte demande a, d'après le gouvernement béninois, permis au pays de compresser 50 points de base le rendement de ses obligations car le pays tablait initialement sur un coupon compris entre 8,3% et 8,5%.

L'opération arrangée par Citigroup, JP Morgan Chase & Co et Société Générale a été clôturée au terme d'un roadshow de 3 jours au cours desquels une délégation béninoise conduite par le ministre des Finances, Romuald Wadagni, a pu rencontrer plus de 150 investisseurs implantés à Londres et New York. L'enveloppe collectée servira à couvrir “une grande partie” des besoins de financement du pays en 2024, “tout en préservant la qualité du portefeuille de dette publique du pays”.

Voir aussi : Le Bénin conserve la note de crédit ‘'B+'' de Fitch Ratings

Ce succès, le Bénin le doit à la qualité de sa signature (B+ par Fitch et S&P et B1 par Moody's), qui est l'une des plus élevée d'Afrique subsaharienne, mais aussi à une fenêtre favorable de marché liée aux attentes d'une baisse des taux d'intérêts américains suscitant un regain d'intérêt des investisseurs pour les marchés émergents. En janvier dernier, la Côte d'Ivoire a réussi à mobiliser 2,6 milliards de dollars sur un eurobond au taux d'intérêt moyen de 6,61%. Le pays aurait pu capter une enveloppe plus importante, les investisseurs l'ayant proposé jusqu'à 8 milliards de dollars.

Voir aussi : La Côte d'Ivoire réussit un eurobond record de 2,6 milliards USD

Le Gabon prévoit, lui aussi, une sortie internationale cette année pour lever 778 millions USD. Un montant qui permettra à Libreville de refinancer ses euro-obligations arrivant à échéance en 2025.

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 07/02/24 08:44

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

6Wfh4jBM6Kn3EFUrZujC8iX4loLVJ94-h00LnRwFV14 False