Le Ghana en pourparlers avec le FMI pour un plan de sauvetage économique

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 12h41min

 

Nana Akufo-Addo, Président du Ghana

En grande difficulté avec une croissance économique modeste de 3,3% à fin mars, une inflation galopante de 27,6% en mai, des réserves de change en forte baisse et ratio d'endettement de près de 80% du PIB, le Ghana qui refusait initialement toute aide extérieure se résigne finalement à solliciter le FMI.

Voir aussi - Ghana : 50 milliards de dollars de dette publique à fin mars 2022

Selon plusieurs sources, une délégation du FMI est attendue ce 5 juillet à Accra pour discuter d'un programme de sauvetage visant à donner une bouffée d'oxygène à l'économie ghanéenne en perte de vitesse depuis la pandémie de la Covid-19.

Voir aussi - Ghana : Le Cedi a perdu plus de 34% de sa valeur par rapport au dollar

Si cette présence du FMI est loin de faire l'unanimité, n'empêche qu'elle permettrait au Ghana, qui ne peut recourir aux marchés financiers internationaux du fait de ses notes de crédits "Caa1" et ''B-'' accordées par Moody's et Fitch Ratings, de bénéficier de ressources pour soutenir son économie.

Dans une situation similaire en 2015, le pays avait obtenu de l'institution de Breton Woods un prêt d'environ 1 milliard de dollars en contrepartie d'une baisse rigoureuse des dépenses d'Etat.

A noter qu'à fin mars 2022, le Ghana affichait une balance des paiements déficitaire de 934,5 millions de dollars contre 429,9 millions de dollars à la même période l'an dernier.

Olivia Yao

Publié le 05/07/22 10:43

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

0JImG9RBFqkuj1G1wUqsScjFW9cx2R-eAkp34ldy6Vs False