Le Ghana signe enfin un APE avec le Royaume-Uni

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 9h55min

Signature de l'accord entre la secrétaire d'État au Commerce international Liz Truss et le haut-commissaire par intérim du Ghana auprès du Royaume-Uni, Peprah Ampratwum

C'est fait. Le Ghana et le Royaume-Uni viennent enfin de signer un accord commercial sur le modèle de l'APE. Un accord qui est le prolongement de l'APE (accord de partenariat économique) conclu avec l'Union européenne dont a été soustrait le Royaume-Uni à la faveur du Brexit acté en fin d'année dernière.

" Le Royaume-Uni a signé aujourd'hui un accord de partenariat commercial avec le Ghana qui garantit le libre-échange tarifaire et (…) rétablit les termes de l'accord de partenariat économique entre les deux parties lorsque le Royaume-Uni faisait partie de l'UE " a indiqué le gouvernement britannique dans un communiqué publié ce 2 mars.

Ainsi, le Ghana pourra continuer à exporter ses produits vers le Royaume-Uni sans droit de douanes, une facilité qui préservera sa compétitivité sur le marché d'un de ses principaux partenaires commerciaux. Un enjeu qui avait fait grincer des dents lorsqu'un accord n'avait pu être trouvé en fin d'année dernière avec formalisation du Brexit, contrairement à des pays comme la Côte d'Ivoire qui avait réussi à signer un accord commercial le 23 décembre 2020.

Les chiffres sont en effet à la hauteur des enjeux. En 2019, les échanges entre les deux pays étaient évalués à 1,2 milliard de livres sterling (£), soit environ 910 milliards FCFA. Sur ce montant, les exportations ghanéennes s'étaient établies à 548 millions £, soit 415,6 milliards FCFA.

Le Ghana exporte vers le Royaume-Uni des produits comme le cacao, la banane, le thon ou encore l'huile de palme qui bénéficieront de la franchise douanière. Selon les termes de l'accord, la réciprocité pour les produits britanniques ne pourra être appliquée qu'" à partir de 2023 ".

" Nous pouvons maintenant espérer renforcer nos relations à l'avenir et travailler ensemble pour parvenir à un accord plus large avec la région de l'Afrique de l'Ouest " a signifié Liz Truss, la secrétaire britannique au Commerce international qui a représenté son pays lors de la signature de l'accord à Londres.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 03/03/21 16:53

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qQ4NRwznfG8O1kmXt27cVhdLnh7UuBvnPRtqA58pCPo False