sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

L’Etat ivoirien et le Canadien WestBridge s’accordent sur l'annulation de la privatisation de la BHCI

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 15h12min

Le bras de fer entre l'Etat ivoirien et le canadien WestBridge Mortgage autour de la BHCI n'aura finalement pas lieu. Les deux parties sont parvenues à un accord qui annule la privatisation de la banque publique, a annoncé le gouvernement ivoirien ce 9 septembre.

" (…) le gouvernement a décidé, d'un commun accord avec le repreneur, d'annuler l'opération de privatisation de la banque et de reprendre en main le contrôle de l'établissement " a indiqué le ministre Tiémoko Touré, le porte-parole du gouvernement à l'issue du conseil des ministres tenu hier mercredi.

La BHCI, c'est l'histoire d'une privatisation qui a viré au cauchemar au point de voir l'Etat ivoirien s'interposer pour en reprendre non sans avoir suscité le courroux du repreneur canadien qui menaçait de donner une suite judiciaire à cette affaire.

Voir aussi - Côte d'Ivoire : L'Etat reprend le contrôle de la BHCI

En 2016, l'Etat ivoirien annonçait la cession de sa banque spécialisée dans l'immobilier à WestBridge Mortgage, un groupe canadien qui faisait son entrée sur le marché bancaire ivoirien dans le sillage de son compatriote BNC (Banque nationale du Canada) qui a fait quelques années plutôt son entrée au capital du groupe ivoirien NSIA. Cette privatisation qui devait permettre de booster un marché ivoirien de l'immobilier encore à la peine vu le retard dans le programme de logements sociaux, a tourné court.

Voir aussi - Affaire BHCI : Le rapport accablant de la BCEAO qui dénonce la gestion de Westbridge

La BHCI dont le repreneur avait effectué le rebranding, sera confrontée à un manque de liquidité au point de rationner les retraits de ses clients à ses guichets dans le meilleur des cas. Une situation qui allait permettre de mettre au grand jour une série de dysfonctionnements au sein de la banque. Dans un rapport accablant, la commission bancaire de l'UMOA avait notamment relevé que WestBridge Mortgage n'avait pas finalisé le processus d'acquisition des parts cédées par l'Etat ivoirien et dénoncées de nombreuses irrégularités notamment au niveau de la gouvernance qui n'était pas jugée conforme à l'orthodoxie du métier de banquier.

Voir aussi - Côte d'Ivoire : Désirée Eliane Yacé nommée la tête de la BHCI

C'est fort de ce constat que l'Etat ivoirien s'était résolu à reprendre le contrôle total de la banque. Une option qui avait conduit à la nomination de Désirée Eliane Yacé, une banquière passée notamment par la BICICI (BNP Paribas) et NSIA Banque, à la tête de l'établissement.

Avec cet accord, l'affaire de la privatisation avortée de la BHCI est définitivement close, restera à savoir les ambitions de l'Etat ivoirien pour la banque.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 10/09/20 15:55

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.