RD Congo : Rawbank injecte 200 millions USD dans la mine de cuivre de Kamoa-Kakula

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 18h29min

De nouveaux financements pour le complexe cuprifère de Kamoa-Kakula, situé à 270 kilomètres de Lubumbashi en RD Congo, 19 mois après sa mise en exploitation. Dans un communiqué, Rawbank, un établissement bancaire qui revendique le leadership dans le pays, a annoncé qu'il comptait injecter 200 millions USD (environ 122 milliards FCFA) pour accélérer le développement du projet.

Cette enveloppe, la banque dit l'avoir mobilisée sur le marché international en partenariat avec 2 autres établissements. Un jackpot pour Kamco, l'entreprise qui détient le complexe minier et dont le capital est détenu par le canadien Ivanhoe Mines (39,6 %), le chinois Zijin Mining (39,6 %), le britannico-hongkongais Crystal River Global Ltd (0,8 %) et l'État congolais (20 %). L'enveloppe annoncée servira à financer la phase 3 du projet qui comprend la construction d'une fonderie de cuivre sur site de 500 000 tonnes par an et la remise à neuf de la turbine n° 5 de la centrale hydroélectrique Inga II. Grâce à ce financement, Kamoa-Kakula produira environ 600 000 tonnes de cuivre et générera 178 mégawatts (MW) supplémentaires d'énergie hydroélectrique propre pour le réseau national.

Une expansion qui devrait faire de Kamoa-Kakula le troisième plus grand complexe de cuivre au monde. "Cette réussite est le fruit d'un travail acharné, de détermination et de la confiance renouvelée de nos investisseurs dans notre vision et notre capacité à naviguer dans des environnements complexes. En surmontant les défis et en restant fidèles à nos valeurs fondamentales, nous avons consolidé notre position en tant que leader du secteur financier en RDC", a déclaré Mustafa Rawji, le Directeur général de Rawbank.

Rappelons que Kamoa-Kakula a produit 393 551 tonnes de cuivre sous forme de concentré en 2023, ce qui se situe dans la fourchette de production prévue pour 2023, comprise entre 390 000 et 430 000 tonnes. Ce volume est en augmentation de 18 % par rapport à 2022 et devrait croître davantage cette année avec l'agrandissement des capacités de l'usine.

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 05/02/24 13:23

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

6Wfh4jBM6Kn3EFUrZujC8iX4loLVJ94-h00LnRwFV14 False