UMOA : Résumé du marché des titres publics de la semaine du 14 novembre 2022

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 15h14min

Pour répondre à sa vocation d'accompagnement des Etats de l'UMOA dans la mobilisation de ressources nécessaires au financement de leurs politiques de développement économique à des coûts raisonnables, le marché des titres publics a ouvert ses portes à 3 pays de l'Union au cours de la semaine du 14 novembre 2022.

Comparativement à la semaine dernière où seul le Togo était intervenu, la semaine du 14 novembre a vu l'intervention de trois pays, en l'occurrence la Guinée-Bissau, le Mali et le Sénégal, pour une mise en adjudication globale de plus de 77 milliards FCFA sur le marché régional de la dette souveraine.

A l'issue de ces adjudications, ces 3 pays de l'Union ont pu capter 69,51 milliards FCFA, soit près de 90% du montant sollicité.

La Guinée-Bissau rafle 13,8 milliards FCFA

La Guinée-Bissau a été le premier pays à entrer en lice avec une demande de 12,5 milliards FCFA à travers un BAT (Bon assimilable du trésor) de 12 mois avec un taux offert inférieur ou égal à 3,5% et une OAT (Obligation assimilable du trésor) de 5 ans pour un coupon à 6,10% et un prix de soumission supérieur ou égal à 9 900 FCFA.

Cette sollicitation a été bien accueillie par les investisseurs de l'UMOA au regard des propositions qui se sont établies à 19,8 milliards FCFA, soit un taux de couverture de plus de 158%. En définitif, le pays s'en est tiré avec 13,8 milliards FCFA dont près de 2 milliards FCFA via son BAT de 12 mois et 11,79 milliards FCFA via l'OAT de 5 ans.

Le rendement moyen pondéré du BAT de 12 mois est ressorti à 3,56%, tandis que celui de la maturité de 5 ans s'est établi à 6,13%.

Le Mali renfloue ses caisses avec 20,1 milliards FCFA

A la suite de la Guinée-Bissau, le Mali a effectué une sortie le mercredi 16 novembre en vue de mobiliser 30 milliards FCFA via un BAT de 12 mois avec un taux offert inférieur ou égal à 3,5% et une double émission d'OAT de 5 ans de coupon 6,15% pour un prix de soumission supérieur ou égal à 9 900 FCFA et une émission de 10 ans avec un coupon de 6,25%.

Si les investisseurs avaient bien accueilli l'adjudication de la Guinée-Bissau, c'est avec moins d'enthousiasme qu'ils ont accueilli celle du Mali en ne proposant que 67% du montant que le pays demandait initialement.

De ce fait, Bamako s'est contenté du montant offert de 20,1 milliards FCFA dont 5,55 milliards FCFA sur la maturité de 364 jours, 8,09 milliards FCFA sur la maturité de 5 ans et 6,46 milliards FCFA sur la maturité de 7 ans.

Comparativement aux sorties de l'ensemble des pays de l'Union à des maturités similaires, les rendements moyens pondérés du BAT (364 jours), de l'OAT (5 ans) et de l'OAT (7 ans) ressortent à des niveaux relativement élevés en s'affichant respectivement à 3,57%, à 6,39% et à 6,64%. 

Le Sénégal encaisse 35,7 milliards FCFA

Après la Guinée Bissau, le Sénégal est parvenu à lever ce vendredi 18 novembre, 656 millions FCFA de plus que les 35 milliards FCFA mis en adjudication. Cette opération du Sénégal a été effectuée à travers un BAT de 12 mois avec un taux offert inférieur ou égal à 3,5% et des OAT de 3 ans pour un prix de soumission supérieur ou égal à 9 900 FCFA et 7 ans à des coupons respectifs de 5,10% et 5,85%.

Attirant la participation d'investisseurs venant de 5 pays de l'Union, cette adjudication a obtenu un taux de couverture de 101,87% avec 30,5 milliards FCFA sur la maturité de 182 jours, 3,5 milliards FCFA sur la maturité de 3 ans et 1,65 milliards FCFA sur la maturité de 7 ans. Toutes les soumissions ayant été retenues, le taux d'absorption s'est donc établi à 100%.

Dans le détail, les rendements moyens pondérés du BAT (364 jours) et des OAT (3 ans et 5 ans) ont évolué en sens dispersé comparativement aux opérations précédentes du pays sur les mêmes maturités. Ainsi, celui du BAT est ressorti en hausse à 3,52%, tandis que le rendement moyen pondéré de l'OAT de 3 ans est resté stable à 5,31% contre une baisse à 5,97% de celui de 7 ans.

Opérations à venir

Pour cette semaine du 21 novembre sont attendus sur le marché régional respectivement la Côte d'Ivoire ce mardi, le Burkina Faso le mercredi, et le Sénégal ce vendredi, pour une mise en adjudication totale de 90 milliards FCFA à raison de 30 milliards FCFA pour chacun des pays.

La Côte d'Ivoire fera sa première sortie du mois le mardi à travers une double émission d'OAT à maturités de 3 ans et 5 ans pour des coupons respectifs de 5,20% et 5,40%. Signifions par ailleurs que le prix offert pour cette double émission ne devrait pas être en deçà de 9 900 FCFA. 

Quant au Burkina et le Sénégal, aucun avis d'appel d'offres n'a pour l'heure été émis. 

Sékou Karamoko

La Rédaction

Publié le 21/11/22 16:49

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

FdQ2WjlV_pr9FN9SL5DTo0zdi3eegN5tt_CYKkIazz4 False