UNIWAX durement contrarié par le contexte mondial au 1er semestre 2022

CI0000000337 - UNXC
La BRVM Ferme dans 3h33min

Le conflit russo-ukrainien a plongé l'économie mondiale dans un marasme en occasionnant des perturbations au niveau des chaînes d'approvisionnement. Cette situation a non seulement fait monter les cours de matières premières au regard de la place qu'occupent ces deux géants dans la production mondiale céréalière, énergétique et d'engrais, mais également fait flamber le coût du fret qui constitue plus de 17% des coûts d'approvisionnement de l'UEMOA.

Une situation qui depuis l'entame de l'année n'est pas à l'avantage de UNIWAX qui du fait de son statut d'importatrice d'intrants est également confrontée au renchérissement du dollar. Bien que le chiffre d'affaires du premier semestre soit en hausse de 5% à 21,55 milliards FCFA, le résultat d'exploitation s'est vu plomber de 11% à 1,35 milliard FCFA comparativement à la même période en 2021 et ce, malgré la quasi-stabilité des charges d'exploitations (+1% à 20,2 milliards FCFA).

A cela, s'ajoute une dépréciation de 458% du résultat financier qui s'est établi à -53,7 millions FCFA faisant plier le résultat des activités ordinaires de 16% à 1,3 milliard FCFA au 30 juin 2022.

 

Quant au résultat hors activités ordinaires, il affiche une progression en valeur de 14,5 millions FCFA par rapport au premier semestre 2021. Une moindre avancée qui n'a pu redresser les marges de l'entreprise qui termine les 6 premiers mois de l'année avec un résultat net en repli de 15% à 982,5 millions FCFA comparativement à celui de 1,2 milliard FCFA réalisé un an plus tôt.

Pour le reste de l'année, même si le climat d'incertitude en lien avec la guerre en Ukraine perdure, le management reste optimiste au vu de la levée de l'embargo économique au Mali et table sur une gestion rigoureuse des coûts.

Cliquez ici pour voir la publication

 

Comportement de l'action UNIWAX depuis le début de l'année

L'action UNIWAX évolue au rythme des performances de la société depuis le début de l'année. En effet, après la plus-value de 100% à 2 000 FCFA de 2021, l'action touche ses plus bas depuis plus d'un an avec une perte de 40,5% à 1 190 FCFA à la clôture du 27 octobre 2022. Cette performance semestrielle pourrait renforcer l'attitude sceptique des investisseurs vis-à-vis de la valeur.


Sékou Karamoko

POUR PARTICIPER A LA FORMATION, CLIQUEZ ICI



La Rédaction

Publié le 28/10/22 10:46

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

dRaNU_XJhNkNwxzovIzHWMAVl6EoY97Pgdk7Ua0FLBs False