Afrique : Le programme AVAT pour accélérer la vaccination contre la Covid-19

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 64h24min

Les populations africaines seront désormais rassurées à aller se faire administrer des doses de vaccins contre la Covid-19. En effet, AVAT NFCS, l'African Vaccine Acquisition Trust est un programme initié en Afrique pour une prise en charge totale et gratuite des personnes manifestants d'éventuels effets indésirables après le vaccin contre la Covid-19.

Ce programme qui est un système d'indemnisation sans faute vise à soutenir l'administration à grande échelle du vaccin Covid-19 sur le continent. Il s'agit en fait de renforcer la confiance de l'opinion africaine encore très réticente à la vaccination contre la Covid-19, de sorte à inciter à une adhésion sans crainte ni préjugé au vaccin contre la pandémie.

En cas d'éventuels effets indésirables suite au vaccin de Covid-19, les personnes concernées sont invitées à se rendre sur le portail web avatclaims.com pour remplir un formulaire en ligne avec tous les documents exigés. Tout le processus, à savoir la procédure ainsi que la prise en charge du concerné sont entièrement gratuites.

L'AVAT NFCS a été mise en place sous l'égide de l'Union Africaine (UA) avec le concours de certains partenaires, dont Afreximbank, la Banque Africaine d'Import-Export ayant son siège au Caire en Egypte. Outre, le volet indemnisation, le programme prend en compte l'achat de vaccins et de matériels médicaux nécessaires pour le traitement de la Covid-19.

La cérémonie de lancement s'est déroulée ce 22 mars à Abidjan en présence de Aka Koffi, directeur de cabinet représentant le ministre de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture Maladie Universelle et du Prof. Benedict Oramah, président d'Afreximbank.

D'après le représentant du ministre, le système de surveillance des effets secondaires de Covid-19 a enregistré depuis la survenue de la pandémie 1 959 cas de personnes ayant subies des effets indésirables suite au vaccin de la Covid-19 puis ont été correctement pris en charge gratuitement par le ministère. Selon Prof. Benedict Oramah, le programme AVAT qui prévoit un plan de compensation pour la Covid-19 sera à l'avenir institutionnalisé de sorte à l'élargir à d'autres maladies.

Soulignons que selon l'OMS, le taux de personnes vaccinées sur le continent africain est d'environ 12% sur un objectif de 70% de couverture vaccinale fixé d'ici la fin du premier semestre de l'année 2022.

Narcisse Angan

Publié le 23/03/22 11:31

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

peO6QKEQMtV5UIAlJBFI3oVHsTYXAlHPFFfor5iVG28 False