BRVM: Les 10 faits majeurs de la bourse en 2022

BRVM30000000 - BRVM30
La BRVM Ouvre dans 9h17min

Sortie de la crise sanitaire, guerre en Ukraine, coup d'état à répétions, inflation galopante, changement de la politique monétaire de la banque centrale. En dépit d'une multitude de contingence, la BRVM a réussi tout de même à terminer l'année dans le vert et parviens pour la seconde année consécutive à finir dans le TOP 10 des bourses africaines les plus prolifiques.

Dans cet article exclusif, nous revenons sur les 10 faits marquants de l'année 2022 à la BRVM.

1- 15 valeurs cotées battent l'inflation

L'année 2022 n'a pas été de tout repos pour les investisseurs qui ont vu leur épargne être érodés par le contexte inflationniste de la région.

Sur la BRVM, 15 valeurs ont réussi à générer une plus-value supérieure à 8,4% ce qui correspond au niveau d'inflation le plus élevé enregistré en 2022 dans notre espace communautaire.

Nestlé CI pour la seconde année consécutive trône au panthéon des titres les plus performants du marché financier en terminant l'année avec un gain de 79%. Ainsi, en à peine 2 ans, la valeur NESTLE CI a vu le prix de son action passé de 320 FCFA à 8 245 FCFA soit une plus-value de 2477%.

 2- 511 milliards FCFA de dividende distribués

Avec une cagnotte bien garnie, les sociétés cotées se sont montrées particulièrement généreuses, servant de belles gratifications à leurs actionnaires.

En effet, le marché a enregistré son meilleur score en termes de dividendes sur ces trois derniers exercices, en droite ligne avec le bénéfice global généré. Ainsi, la somme des dividendes distribués est passée de 361,3 milliards FCFA en 2020 à 511,37 milliards FCFA en 2021, soit une augmentation de 153 milliards FCFA représentant une hausse annuelle de 41%.

 

Des deals et des cessions d'activités

En 2022, les marchés financiers mondiaux ont connu la rigueur des pourvoyeurs de fonds qui ont fait flamber leurs exigences à mesure que les banques centrales revoyaient leurs taux directeurs à la hausse. Malgré ce besoin ardent en liquidités qu'affichait le marché financier de l'UMOA, des gros deals ont pu en éclore avec des transactions s'élevant à plusieurs milliards de nos francs, liées directement ou indirectement à nos sociétés cotées.

 3- L'Etat de Côte d'Ivoire étend ses tentacules sur la Bicici

Le groupe BNP Paribas, dans sa stratégie 2025 visant à renforcer ses positions dans les zones Amériques et Asie pacifique, a entrepris un projet de cession de ces filiales Ouest africaines. Ce qui a permis au groupe Sunu de prendre le contrôle (54,11%) de la filiale sénégalaise Bicis le 27 juillet 2022.

Voir aussi : Côte d'Ivoire : La BNI, la CNPS, la CGRAE et la CDC signent l'acte de rachat de la BICICI

Après plusieurs mois de tractations, un consortium composé de la Banque Nationale d'Investissement (BNI), la Caisse Nationale Prévoyance Sociale (CNPS), la Caisse de Dépôt et Consignation (CDC) ainsi que la Caisse Générale de Retraite des Agents de l'Etat (CGRAE) a été formé en vue de capter les 59% que BNP détenait au capital de la Bicici, la filiale ivoirienne cotée à la BRVM.

Cette manœuvre qui relève de l'Etat de Côte d'Ivoire, a permis la mobilisation du faramineux montant de 80 milliards FCFA, soit 122 millions d'euros afin de nationaliser une institution qui autrefois faisait partie du top 5 du marché ivoirien.

En acquérant la Bicici, l'Etat vient élargir sa notoriété sur le marché bancaire ivoirien avec déjà en portefeuille la BNI, la BHCI, Versus Banque…

 4- Solibra cède ses activités eaux minérales

L'action Solibra a perdu en 2022, 46,63% de sa valeur. Cette tendance n'a pour autant pas été anodine avec les évènements qui se sont succédé en retentissant comme de mauvais signaux auprès des intervenants du marché, dans un contexte inflationniste. En effet, à partir du 30 juin 2022, le brasseur historique ivoirien a cessé la production et la commercialisation des produits Coca Cola, Fanta, Sprite et Schweppes relativement à la rupture d'un partenariat vieux d'un quart de siècle avec le géant mondial Coca-Cola.  Une rupture qui vu la naissance d'une nouvelle alliance du numéro 1 mondial des sodas avec la Société de Distribution de Toutes Marchandises du groupe carré d'or qui revendique désormais l'exclusivité  des produits coca-cola en Côte d'Ivoire.

Voir aussi: Coca-Cola rompt son contrat avec Solibra sur le marché ivoirien

Début juin 2022, la filiale ivoirienne de Castel a manifesté l'intérêt de se défaire de ses activités d'eaux minérales avec des pourparlers déjà entamés. Cette décision s'inscrit dans la volonté du groupe de recentrer ses activités sur les boissons alcoolisées et sodas en Afrique.

Une cession qui, en Côte d'ivoire, a été surprenante au vu du repreneur. En effet, c'est la SDTM qui opère déjà sur ce segment sous la marque Céleste en livrant une concurrence ardue à Solibra et qui par ailleurs revendique nouvellement la franchise de Coca cola qui va l'emporter. Cette opération portant sur la cession des marques AWA et Cristaline a nécessité à la filiale du groupe Carré d'Or, le décaissement d'un montant de 11 milliards FCFA (16,8 milliards FCFA) en vue d'assoir sa notoriété sur le marché ivoirien des eaux minérales.

Voir aussi : Solibra cède son activité eaux minérales pour 11 milliards FCFA

 Cette opération pourrait permettre à Solibra de se réinventer sur le marché ivoirien. Pour rappel le bénéfice de Solibra au premier trimestre 2022 est ressorti en chute de 80% à 15,61 milliards FCFA par rapport à un an plus tôt.

A ces faramineuses transactions qui ont impliqué directement nos sociétés cotées, l'on ajoute d'autres qui ont eu un impact indirect.

 5- Bolloré cède ses activités logistique et portuaire en Afrique

Le 21 décembre 2021, le groupe Bolloré avait officiellement annoncé son projet de vente de Bolloré Africa Logistics (BAL) à MSC, le numéro un mondial du transport maritime. BAL regroupe au total 250 filiales dans 49 pays dont 47 en Afrique. Le groupe a par ailleurs confirmé qu'il maintiendra une présence en Afrique notamment via Canal+ et assure qu'il poursuivra son développement sur le continent "dans de nombreux secteurs comme la communication, le divertissement, les télécoms et l'édition". C'est le 21 décembre 2022, soit un an après que la cession de 100% des parts de BAL à l'armateur MSC a été acté pour une transaction totale s'évaluant à 5,7 milliards d'euros, soit 3 739 milliards FCFA.

Voir aussi : Bolloré finalise la vente de ses activités transport et logistique en Afrique à MSC

Bolloré Transport et Logistics CI qui est coté à la BRVM n'affiche pas pour l'instant l'optimisme que ce changement de contrôle laisse entrevoir avec le titre qui après avoir progressé de 65,81% en 2021, s'est replié de 45,72% en 2022, en droite ligne avec la baisse de 21,5% à 9,86 millions FCFA du bénéfice de la société au 30 septembre 2022.

Pour sa part, l'armateur Italo-suisse s'est engagé à respecter les différentes concessions avec les Etats de présence et par ailleurs poursuite l'aventure avec les équipes de Bolloré et prévoit l'adoption d'une nouvelle dénomination commerciale.

 6- Unilever cède la production de Lipton

Publiées le 20 mai 2022, les performances financières au terme de l'année 2021 de Unilever ont ressorti un résultat de 175 millions FCFA, soit le premier résultat bénéficiaire après 11 années de déboires. Une performance historique qui n'est pas liée au cœur de métier de la filiale ivoirienne du groupe Unilever. De fait, ce résultat a essentiellement été porté par la cession des droits d'utilisation de la marque Lipton qui a permis de doper le résultat hors activités ordinaires de 232% à 16,68 milliards FCFA. Une cession qui pourrait permettre à l'agro-industriel de recentrer ses activités en vue d'une restructuration de ses offres.

7- Interconnexion des marchés financiers

L'AELP (African Exchange Linkage Project) était en 2019 un projet d'interconnexion de 6 bourses dont celle de Johannesburg, la BRVM, de Casablanca, de Lagos, de Naïrobi et celle de l'île Maurice, à l'initiative de la BAD et l'ASEA en vue de faciliter la négociation transfrontalière, le règlement/Livraison des titres et contribuer à l'amélioration de la liquidité des places boursières africaines. Le but étant de connecter l'ensemble des 26 places boursières africaines que compte le continent, en 2021, la bourse Egyptienne a adhéré au projet portant le bloc à 7.

C'est finalement ce 18 novembre 2022 qu'a été lancée la plateforme de facilitation des échanges transfrontaliers dénommée AELP Link, après plus d'un an de la signature du contrat de conception et la mise en œuvre du système de négociations avec DirectFN.

Voir aussi : Lancement officiel du projet d'interconnexion des bourses africaines (AELP)

Cette plateforme devrait permettre de transiger sur un portefeuille de 1000 sociétés dont les 46 de la BRVM à travers une sélection de 5 SGI dans la zone UEMOA à savoir, BOA Capital Securities, FGI Bourse, Coris Bourse, CGF Bourse et Société Générale Capital Securities.

Dans la zone UEMOA, seul FGI bourse a eu l'honneur d'effectuer le live trading inaugural avec Kenyan Dyer et Blair pour marquer le démarrage effectif des transactions transfrontalières entre les bourses africaines adhérant au projet.

Trois (3) OPV annoncées dont ORANGE font remuer le marché.

Sur les 3 offres publiques de vente qui ont initialement été annoncées à savoir celle de Orange CI, Nas Ivoire et Sancfis Faso, seulement les offrent de Orange CI et Nas Ivoire ont été effectives avec un chamboulement du marché.

 8- OPV de NAS IVOIRE

Nas Ivoire a donné le top départ des offres publiques de vente d'actions sur la BRVM.

Cette offre qui devrait permettre aux investisseurs, institutionnels comme particuliers, d'acquérir 10 062 500 titres au coût unitaire de 2 100 FCFA n'a pour le moment pas été clôturée. Il est à noter que l'opération vise à céder 35% du capital de la société à la BRVM et devrait s'étendre sur la période du 28 Novembre au 9 Décembre 2022.

Voir aussi : L'introduction de NAS Ivoire Holding à la BRVM se précise

9- ORANGE CI fait des heureux dès les premières heures

L'opération la plus attendue de l'histoire de la BRVM a été celle du groupe Orange CI qui, dès l'annonce en août 2022 de l'OPV a plongé le marché de la BRVM dans un canal baissier. L'anticipation par les investisseurs de cette opération qui permettrait à l'opérateur télécom de capter 141 milliards FCFA à travers la vente de 14 990 207 actions aux prix de 7 600 et 9 500 FCFA, avait enfoncé la performance du marché de 8,32% à 192,41 points entre août et novembre 2022. A l'ouverture des souscriptions le 5 décembre 2022, le marché a enfin soufflé en matérialisant le poids cette opération sur la liquidité des investisseurs.

Voir aussi : BRVM : Jusqu'où ira le cours de l'action Orange CI une fois cotée ?

Au vu de l'engouement autour de cette exclusivité, l'OPV a été couronnée de succès et a clôturé 72 heures après le lancement en affichant un taux de proposition de 132% pour des soumissions s'évaluant à plus de 186 milliards FCFA.

Cette attention particulière du marché sur la valeur Orange CI s'est étendue jusqu'au 30 décembre à la première cotation de l'action. Sur les 2 premières séances de cotation, le cours de l'action a engrangé 15% de plus-value, et permis à l'action Orange CI de terminer l'année en étant la première capitalisation boursière de la BRVM.

 10- Sika Finance distingué ''Média financier de l'année''

Sika Finance a remporté la palme de meilleur média financier de l'année décernée le 9 juin à l'occasion de l'édition 2022 des BRVM Awards. Une belle reconnaissance pour un média qui a activement apporté sa pierre au rayonnement du marché au cours de ces trois dernières années. 

Voir aussi : BRVM Awards 2022 : Sika Finance distingué ''Média financier de l'année''

Composé d'une équipe de journalistes économiques professionnels et d'analystes financiers, le média s'est fixé pour objectif de promouvoir le marché boursier régional en la rendant plus accessible au grand public. Avec un traitement quotidien de l'actualité du marché boursier et des sociétés cotées, Sika Finance s'est positionné comme un média de référence dans son domaine.

 Sékou KARAMOKO

Ahmed Diallo

Publié le 31/01/23 11:05

5 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.
nevyl-anj C.


31/01/23 13:05
Très bel article synthétique du marché boursier et de la vie de certaines grosses entreprises.
Folly


31/01/23 13:08
SIKA FINANCES meilleur média financier, bravo... Le meilleur reste à venir
HisterCapital


31/01/23 18:20
Félicitations à vous pour le prix
sikanalyste


01/02/23 08:30

Merci pour vos encouragements. Ces grâces à vous que nous donnons le meilleur dans nos écrits.

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

V3u_pofWq5--IwdF5fe3mUERkOHWbg84kmEftWkeeuw False