Cameroun : Les exportations de cacao ont généré 265 milliards FCFA de revenus

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 15h32min

Troisième producteur africain de cacao derrière la Côte d'Ivoire et le Ghana, le Cameroun a vu sa production plonger au cours de la dernière campagne, siphonnée par des exportations frauduleuses en direction du Nigéria voisin.


A quelques heures du lancement de la campagne cacaoyère 2023/2024, l'Office national du cacao et du café (ONCC) vient de communiquer les chiffres de la précédente campagne qui s'est étalée du 1er août 2022 au 15 juillet 2023. Il en ressort que le troisième producteur africain de cacao a expédié 186 754 tonnes de fèves au cours de la saison 2022-2023 sur le marché international.

Ce volume est en baisse de 32 238 tonnes (-14,7%) par rapport aux 218 992 tonnes de la campagne précédente. Les revenus générés par ces ventes de l'or brun à l'international sont ressortis à 264,8 milliards FCFA. Auprès des producteurs, le kilogramme de cacao a été acheté à un prix minimum de 750 FCFA et un prix maximum de 1 480 FCFA, en hausse de 190 FCFA en glissement annuel.

Voir aussi - Cameroun : Les chiffres de la campagne cacaoyère 2021/2022

La baisse enregistrée au niveau des exportations est consécutive à un repli de 11,19% de la production nationale qui a culminé à 262 112 tonnes à la période sous-revue. Une baisse de régime a notamment été observée dans les régions du Sud-Ouest (-40%) et du Nord-Ouest (-90%) du Cameroun qui sont en proie à une crise sécuritaire depuis 2016.

Par ailleurs, pointe l'ONCC, la sortie non maîtrisée du cacao camerounais vers le Nigeria ponctionne une grosse partie de la production. “Il serait nécessaire d'appliquer un taux de correction des volumes exportés de l'ordre de 40 000 tonnes, issus des sorties des produits du bassin de production du Sud-Ouest vers le Nigeria, pour avoir la réelle production nationale commercialisée”. Le gouvernement estime le manque à gagner de ces exportations frauduleuses à 70 milliards FCFA. En mai dernier, Yaoundé a suspendu l'expédition de fèves à destination de ce pays accusé de “siphonner” la production.

Embellie sur la transformation locale

Dans le circuit formel, Telcar Cocoa, le négociant local de la firme américaine Cargill maintient son leadership avec 35,82% des exportations du cacao camerounais, devançant Olam et SBET. Ces 3 opérateurs ont cumulé 70,29% du marché des exportations du cacao au Cameroun.

La dernière campagne a également été marquée par une légère augmentation des volumes de fèves transformés localement. Les broyeurs locaux ont transformé 89 204 tonnes de fèves au cours de la campagne 2022/2023 en hausse de 2,7% par rapport à la campagne 2021/2022.

Voir aussi - Criant à la fraude, le Cameroun suspend ses exportations de cacao à destination du Nigéria

87,8% de la transformation est assurée par les industriels SIC-Cacaos Atlantic Cocoa, Neo Industry, Chococam (Tiger Brands) et Ferrero. Les 34 unités de transformation artisanales du pays ont transformé 68 tonnes en produits dérivés(Caramel, beurre, tourteaux).

Le cacao brut en fèves est de loin la première denrée exportée au Cameroun. C'est aussi une ressource stratégique pour le Cameroun car elle est la quatrième ressource en devises du pays (11,3% des exportations), derrière les hydrocarbures (38,3%) et les bois en grumes et ouvrages en bois (15,1%) en 2021 selon les données de l'INS.

Cédrick Jiongo

La Rédaction

Publié le 07/09/23 11:05

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

UkpG8oY3yV2Cty7uZqMFTm0R51o2fmXQGnFTY6xKBgw False