sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

Covid-19/Côte d’Ivoire : Les détails sur la mesure d’isolement de la ville d’Abidjan et les dispositions à prendre

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 1h33min

Initialement annoncée pour ce jeudi à minuit, la mesure d'interdiction des déplacements de personnes entre Abidjan et l'intérieur du pays a été reportée par les autorités à ce dimanche 29 mars à minuit. Un report rendu nécessaire par le besoin de permettre aux citoyens de mieux se préparer à cette nouvelle restriction.

L'arrêté actant la décision du gouvernement, signé par le ministre en charge de la Sécurité et de la Protection civile et dont Sika Finance a obtenu une copie, apporte des éléments de détails sur l'ensemble des implications de la mesure.

Comme indiqué au départ, l'isolement prend en compte le district d'Abidjan et intègre les villes alentours : côté Est, les villes de Bingerville, Grand Bassam, Bonoua, Assinie, côté Ouest, les villes de Dabou et Azaguié, et côté Nord, la limite se situe au niveau du PK30 sur l'Autoroute du Nord menant vers Yamoussoukro.

Les déplacements de personnes  entre ces zones et l'intérieur du pays " sont interdits, du dimanche 29 mars à minuit au mercredi 15 avril 2020 ", note le document.

La restriction ne concerne toutefois pas les véhicules de transports de certains biens et services à savoir " les denrées alimentaires, les produits pharmaceutiques et médicaux, les hydrocarbures, gaz et toutes sources d'énergie domestique ", qui doivent se conformer aux heures du couvre-feu allant de 21 h à 5 h du matin.

La circulation des véhicules des forces de défense et de sécurité, des sociétés d'électricité (CIE) et d'eau (Sodeci), de téléphonie, des pompes funèbres ainsi que des ambulances reste autorisée sans cette dernière contrainte.

Laissez-passer

Par ailleurs, pour les autres types de déplacements (d'ordres professionnels notamment), des demandes d'autorisation doivent être adressées, à Abidjan, au directeur de cabinet du ministre en charge de la Sécurité, et à l'intérieur du pays, aux préfets de département. La délivrance des " laissez-passer " est " gratuite " et ces documents ont une durée de validité de " 72 heures ".

Jean Mermoz Konandi

Publié le 27/03/20 15:38

1 COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE
El mauricio


27/03/20 19:45
Pourquoi si tard? On bat le fer lorsqu'il est chaud. C'est depuis longtemps que cette mesure devrait être exécutée. Pas maintenant là.
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.