Edwige SENOU – Directeur Exécutif Finance du Millenium Challenge Account : ‘’Le MCC va impacter la vie d’au moins 11 millions d’Ivoiriens’’

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 6h4min

 

Edwige SENOU – Directeur Exécutif Finance du MCA-Millenium Challenge Account :

‘'Le MCC va impacter la vie d'au moins 11 millions d'Ivoiriens''

 

Après des années de tentatives, la Côte d'Ivoire est parvenue à décrocher en 2017 son éligibilité au MCC, le Millenium Challenge Corporation, un programme américain d'aide en faveur des pays en développement. Un statut qui a permis au pays de bénéficier d'un don de plus de 524 millions de dollars, soit environ 300 milliards FCFA, destiné à financer des projets structurants notamment dans les domaines du transport et de la formation.

Le Millennium Challenge Account Côte d'Ivoire (MCA - Côte d'Ivoire) est l'entité indépendante mise en place afin de conduire les projets à mettre en œuvre dans le cadre du MCC.

Edwige SENOU, ingénieure diplômée de l'Ecole Centrale de Lille et d'un Executive MBA de l'INSEAD, est directeur exécutif finance, passation de marchés & administration de MCA - Côte d'Ivoire. Dans cette interview exclusive, cette ancienne Manager Audit chez Mazars Paris, qui a occupé d'importantes fonctions de direction à BNP Paribas en France et au sein de sa filiale ivoirienne BICICI, revient en détail sur le programme MCC et les premiers projets engagés en Côte d'Ivoire.  

 

Le MCC est un important programme d'aide américain qui vise à soutenir la croissance économique dans les pays en développement. Pouvez-vous expliquer ce mécanisme d'aide ?

Le Millennium Challenge Corporation (MCC) est une agence américaine d'aide au développement indépendante et novatrice ayant pour mission la lutte contre la pauvreté par la croissance économique.

Cette mission se traduit par des partenariats avec des pays en voie de développement qui remplissent les critères d'éligibilité aux programmes de MCC, en termes de bonne gouvernance, de liberté économique et d'investissement dans leurs citoyens. 

Les programmes de MCC sont de deux ordres, les "Compacts" qui sont un accord de 5 ans pour financer des programmes spécifiques visant à réduire la pauvreté et à stimuler la croissance économique et les "Threshold" qui sont des programmes à plus petite échelle.

La particularité de l'approche de MCC se base sur quatre grands principes différenciant. Primo, une sélection concurrentielle des pays bénéficiaires basée sur des indicateurs indépendants et transparents. Secundo, le programme s'appuie sur des solutions pilotées par le pays bénéficiaire qui identifie ses leviers prioritaires de croissance économique durable. Le programme porte se construit également sur une mise en œuvre par le pays bénéficiaire qui met en place une entité locale responsable de la mise en œuvre des projets identifiés. Et enfin, le MCC adopte approche basée sur les résultats avec un suivi rigoureux de suivi et évaluation des impacts des programmes.

 

Avec son éligibilité à ce programme fin 2017, la Côte d'Ivoire a obtenu un financement d'un peu plus de 500 millions de dollars. A quoi sont destinés ces fonds ?

La Côte d'Ivoire et le gouvernement des Etats-Unis d'Amérique, à travers le MCC, ont signé le 7 novembre 2017 un accord de don d'un montant 524 740 000 dollars US, dénommé Programme Compact Côte d'Ivoire, pour le financement de deux projets qui doivent être mis en œuvre en 5 ans.

Il s'agit du ‘'Projet Abidjan transport'' qui vise à réduire les coûts et le temps de transport tout en améliorant la mobilité et la sécurité des biens et des personnes dans le centre économique de la Côte d'Ivoire d'une part et du ‘'Projet Compétences pour l'employabilité et la productivité'' qui vise à augmenter le nombre d'année d'étude et la qualité de l'enseignement du 1er cycle secondaire et à catalyser la formation de travailleurs qualifiés pour répondre aux besoins du secteur privé.

 

Quels sont plus en détail les grands projets qui seront mis en œuvre à cet effet ?

Chacun des deux projets du programme Compact a deux volets : un volet qualifié de "hard", de construction ou réhabilitation, et un volet "soft" qui vise des réformes et renforcements des capacités structurels et durables.

Le programme prévoit la construction de 32 km de route dans la ville d'Abidjan.

Pour ce qui concerne le projet transport, il est structuré autour de 2 activités dont la première concerne la réhabilitation des infrastructures routières sur 32 km dans la ville d'Abidjan (Boulevard VGE, Boulevard du Port, Boulevard de la Paix et la Voie express de Yopougon). La seconde est consacrée à la gestion et la planification des transports à travers le renforcement de la capacité technique et de gestion des organismes gouvernementaux liés au transport routier par l'amélioration du savoir-faire et des techniques de gestion d'actifs de l'infrastructure. Plus concrètement, cela passe par l'institutionnalisation d'un programme d'enseignement supérieur en gestion des infrastructures conçu par Polytechnique Montréal avec Michigan State University, l'INPHB et l'ENSEA dont la 1ère promotion a été lancée en 2021, l'élaboration d'une base de données routières et l'aide à la gestion du trafic et de l'entretien routier par une grande firme internationale qui a fait ses preuves dans le domaine.

Un programme d'enseignement supérieur en gestion des infrastructures a été conçu par Polytechnique Montréal avec Michigan State University, l'INPHB et l'ENSEA …

Quant au projet ‘'Compétences pour l'Employabilité et la Productivité'', il comporte une activité axée sur l'enseignement secondaire pour le développement des compétences de base et un accès équitable à l'éducation à travers la construction de 74 à 84 collèges de proximité dans les régions de GBEKE et de SAN-PEDRO. La seconde concerne le développement des compétences techniques et professionnelles, et permettra à terme la construction de 3 à 4 centres de formation technique en partenariat avec le secteur privé afin de renforcer l'employabilité et la compétitivité des entreprises.

Il est prévu la construction de 74 à 84 collèges de proximité dans la région du Gbêkê et à San Pedro.

 

Il a été mis en place le MCA chargé de conduire le programme MCC. Quelle est la mission de cet organe ?

Le Millennium Challenge Account Côte d'Ivoire (MCA - Côte d'Ivoire) est l'entité indépendante chargée d'assurer, pour le compte du gouvernement Ivoirien, le suivi, la gestion et la mise en œuvre du Programme Compact-Côte d'Ivoire. MCA-CI a été créé par ordonnance en décembre 2017.

La vision du directeur général de MCA-Côte d'Ivoire, Mme Florence RAJAN, que nous partageons, est de positionner MCA-Côte d'Ivoire comme un laboratoire d'excellence afin de réaliser l'intégralité des activités du programme dans le délai des cinq ans. Les 70 collaborateurs que compte aujourd'hui le MCA-CI ont été sélectionnés parmi les meilleurs au travers d'un processus de recrutement exigeant supervisé par le MCC.

 

A quelle étape se trouve la mise en œuvre du programme ? Quels sont les défis à relever pour en assurer le succès ?

Le programme est entré en vigueur le 5 août 2019. L'année 2019 a été principalement consacrée à la mise en place des bureaux, au recrutement du personnel et à la satisfaction des conditions préalables à l'entrée en vigueur.

En 2020 et 2021 se sont poursuivies les études et conceptions des différentes activités des projets.

Pour le projet Compétences, l'on note entre autres activités les études des plans types des collèges et sites de construction, la préqualification des entreprises de construction, la mise en place d'organes tels le Comité chargé du suivi du Système d'Information et de Gestion de l'Education (SIGE) au sein du ministère en charge de l'Education nationale, le l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle (MENETFP) ou encore  l'adoption du cadre juridique pour la mise en œuvre des centres ETFP (d'enseignement technique et de formation professionnelle).

Pour ce qui concerne le formation professionnelle, MCA-CI a engagé des consultations qui ont permis de lancer un appel à partenaires pour la sélection de consortium dans le cadre de la construction de centres de formation professionnels.

Concernant le projet Abidjan Transport, 2020 et 2021 a vu la réalisation des études de conception pour les travaux des 4 itinéraires, intégrant les aspects économiques, sociaux et environnementaux, le développement de modèles de simulation de trafic et des solutions de congestion.  MCA-Côte d'Ivoire a réussi à mobiliser les entités gouvernementales impliqués dans la mise en œuvre de ce projet à travers une série de signature de convention. Et la mise en place d'un cadre de travail avec toutes les entités gouvernementales en charge du trafic routier dénommé Comité de Technique de Coordination du Traffic Routier (CTCTR). Nous avons également lancé avec succès un mastère en gestion des infrastructures avec les partenariats de Polytechnique Montréal, en partenariat avec Michigan State University, l'INP-HB et de l'ENSEA.

2022 sera l'année charnière de finalisation des études et du début des constructions des collèges. Pour le projet Abidjan Transport, il s'agira essentiellement de finaliser le plan d'exécution des travaux de réhabilitation des itinéraires y compris les plans de réinstallation, de mettre en place le système de gestion des infrastructures urbaines et de démarrer la deuxième promotion du programme d'études Supérieures en Gestion des infrastructures routières.

Concernant le projet Compétences, 2022 portera essentiellement sur le démarrage des travaux de construction des collèges.

 

Le programme devra prendre fin d'ici août 2024. Quelles sont les retombées attendues pour le pays ?

Le programme Compact de la Côte d'ivoire vise à impacter la vie de plus de 11 millions d'Ivoriens. C'est un programme structurant pour l'économie de par sa conception qui vient répondre à des problématiques identifiées de réduction de la pauvreté. Sa mise en œuvre implique plusieurs leviers dont la plupart sont des réformes économiques et structurantes.

Le programme Compact de la Côte d'ivoire vise à impacter la vie de plus de 11 millions d'Ivoriens.

Le programme Compact Côte d'Ivoire a été conçu avec un volet hard et un volet soft. Le volet soft moins palpable physiquement permet de garantir les effets à long terme.

Ainsi, les effets attendus dans le court terme sont la construction de 84 collèges de proximité dans le GBEKE et SAN PEDRO, la construction de 4 centres de formation techniques, la construction de 2 centres de l'ENS (Ecole Normale Supérieure en charge de la formation des enseignants des lycées et collèges, ndlr) ainsi que la réalisation de 32 km de routes critiques y compris dans zone portuaire d'Abidjan.

A moyen terme, ce programme vise à augmenter le nombre d'années d'études reçues et améliorer l'acquisition des compétences de base demandées pour les élèves du premier cycle du secondaire, à améliorer l'acquisition des compétences techniques demandées par le marché du travail et augmenter les taux d'insertion professionnelle des diplômés des centres d'ETFP. Il vise également à renforcer les capacités techniques et les compétences des organismes gouvernementaux en charge de l'entretien routier et favoriser une bonne collaboration entre les entités gouvernementales en charge de la gestion des infrastructures de transport.

En vue de la réduction de la pauvreté à plus long terme, le programme vise à réduire les inégalités régionales des taux de scolarisation et celles basées sur le genre pour l'enseignement secondaire à San Pedro, dans le Gbêkê et à Abidjan, d'une part, et d'autre part à augmenter la productivité individuelle, notamment le revenu des ménages et la compétitivité des entreprises pour avoir plus d'impact sur l'économie de la Côte d'Ivoire.

 

Quelle sera la suite pour la Côte d'Ivoire une fois le programme arrivé à son terme ? Plus précisément il y a-t-il une possibilité de reconduction ?

Le programme Compact est conçu pour 5 ans. Le 4 août 2024, le programme Compact Côte d'Ivoire arrivera à son terme. Le gouvernement de Côte d'Ivoire a la possibilité de solliciter un nouveau programme Compact tant qu'il est éligible aux critères du MCC.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 14/01/22 17:46

1 commentaire sur cet article. Participez à la discussion.
takefusa-rich


15/01/22 04:42
afrique united

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

MUD3UykhF9Ani0-t6KjrsCGOGCEeXhjd8oMFXztikIM False