sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

Le Club de Paris annonce la suspension du service de la dette du Mali

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 2h49min

Le Club de Paris annonce la suspension du service de la dette du Mali, deuxième pays africains à bénéficier de cette facilité après la Somalie. Il s'agit là d'un début de mise en œuvre concrète du consensus international relatif à la suspension du remboursement de la dette des pays pauvres approuvé en avril dernier en raison des effets néfastes du covid-19 sur les finances publiques de ces Etats.

" (…) les représentants des pays créanciers du Club de Paris ont accepté d'accorder à la République du Mali une suspension du service de la dette pour une durée déterminée, du 1er mai au 31 décembre 2020 " souligne dans son communiqué l'instance qui est un groupe informel regroupant les créanciers publics de 22 pays parmi les plus développés.

Voir aussi - Suspension de la dette des pays pauvres : Les détails de l'accord adopté par le G20 et le Club de Paris

En contrepartie, l'Etat malien s'engage à dédier les nouvelles ressources ainsi libérées à renforcer ses dépenses visant à atténuer l'impact sanitaire, économique et social de la crise du covid-19, indique le Club. Egalement, le pays s'est aussi engagé à solliciter auprès de ses autres créanciers bilatéraux des facilités comparables au niveau de sa dette.

Il faut noter ici que ce sont la France, la Belgique et la Corée du Sud qui ont consenti à cet allègement.

Voir aussi - Covid-19 : Okonjo-Iweala, Tidjane Thiam, Kaberuka, et Trevor Manuel mandatés par l'UA auprès de la finance internationale

C'est le 15 avril que le G20 et le Club de Paris se sont accordés sur un moratoire relatif à la suspension du remboursement de la dette des 77 pays les plus pauvres dont 39 pays africains.

Une initiative soutenue par l'Union africaine qui a constitué le 12 avril un groupe de 4 personnalités dirigé par Tidjane Thiam chargé de faire le plaidoyer du continent auprès de la finance international.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 19/05/20 16:49

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.