Sénégal/Journée carrière SIC : Des professionnels partagent les expériences et opportunités du marché

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 11h0min

D'un samedi matin au climat caniculaire, des chapiteaux sont dressés dans un coin rayonnant de verdure du Centre africain d'études supérieures en Gestion (CESAG). Des étudiantes et étudiants parcourent les divers stands, épluchant les brochures, histoire d'explorer les opportunités et tendances du marché.

Cet engouement est suscité par la quatrième édition de la Journée carrière organisée par Sika Finance en partenariat avec la BRVM et le groupe NSIA, dans le cadre du Concours de gestion de portefeuille boursier ‘'Sika Invest Challenge''. Il mobilise cette année au Sénégal 600 étudiants. L'esprit de cette activité est de favoriser l'inclusion et l'éducation financière mais surtout de faire connaître aux plus professionnels, les opportunités du marché.

Ainsi face à plusieurs dizaines d'étudiants qui ont très tôt rejoint l'auditorium du CESAG, des professionnels de la finance ont été offerts en exemple, en fonction de leur parcours. Parmi eux, il y a le directeur de l'antenne nationale de la BRVM, Oumar Dème. Retraçant son parcours, il a rappelé être issu de la promotion 1997 de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Ayant fait au préalable les sciences économiques, Oumar Dème s'est ensuite intéressé au marché financier. Dans ce cadre, il confie aux étudiants avoir passé plus de 15 ans dans une société de gestion et d'intermédiaire, avant d'intégrer le marché boursier et plus tard devenir directeur de l'antenne locale de la BRVM au Sénégal.

Fort de cette expérience, il a recommandé aux étudiants, de cultiver en tout temps et en tout lieu, le renforcement des capacités, en ne se fixant pas trop de limites. Car estime-t-il, les choses ne sont pas figées. Et à force de curiosité, de talent et d'abnégation, le professionnel, finit par se forger une réputation.

Parmi les panélistes, on comptait également le directeur général de Nsia Banque Sénégal, Kouadio Alexandre Ndri. Ce dernier est un alumni du CESAG à travers un master banque et finance. Par la suite, il a débuté sa carrière en tant qu'analyste risque et crédit dans une filiale d'un groupe français, avant de passer à l'exploitation pendant 4 ans

Fort de son expérience, il a conseillé aux étudiants, de s'assurer d'avoir une bonne formation à la base mais également de se doter d'une importante capacité d'adaptation car les lignes bougent rapidement. " On peut rentrer informaticien puis passer commercial ou comptable etc. Il faut aimer ce qu'on fait, se perfectionner et aller vers ce qu'on veut faire ", a dit M. Ndri.

Son collègue en charge de l'assurance vie du groupe Nsia, Pape Seyni Thiam n'a pas eu une trajectoire linéaire. Il est à la base mathématicien et statisticien. Il est également une synthèse du public et du privé à travers une intermède au ministère de l'Économie, du Plan et de la Coopération. Par la suite, il est passé directeur central, puis directeur général de l'Assurance vie du Groupe Nsia. Fort de cela, il a appelé les étudiants à se professionnaliser mais surtout à se doter de plus de compétences technologiques dans un contexte où l'assurance fait sa mue, car le secteur est en train de migrer en ce moment au full-digital, c'est à dire, la digitalisation de l'inscription à la réception de la police d'assurance.

Daniel Aggré, DG Sika Finance : " La liquidité n'est pas une affaire de millionnaires "

Abordant le thème de la session, le directeur général de Sika Finance, Daniel Aggré a souligné que lorsqu'on parle des métiers de la bancassurance, on parle du marché financier, qui est la rencontre entre les agents économiques qui ont un excès de liquidités avec d'autres agents économiques qui ont un besoin de liquidités.

Cependant s'adressant aux étudiants, il a indiqué que la liquidité n'est pas une affaire de millionnaires ou de milliardaires. À ses yeux, c'est une affaire de tout le monde même de vous les étudiants. " Si votre papa vous donne 30 000 ou 40 000 Fcfa par mois et qu'après vos dépenses, vous êtes en mesure de mettre 3000 ou 4000 Fcfa dans un compte ou à côté, l'économiste dit que vous avez un excès de liquidités ", a cité en exemple M. Aggré.

Pour lui, cet excès de liquidité, représente ce que le marché et ses agents recherchent à capter pour pouvoir aider d'autres opérateurs économiques à financer leurs activités de sorte à créer des emplois, investir ou ouvrir d'autres entités pour permettre à l'économie de tourner.

Ainsi, il estime qu'à travers l'éducation financière et la connaissance du marché, un jeune étudiant après ses études peut permettre à son parent illettré de valoriser ses excédents de liquidité, afin de récolter des dividendes. Poursuivant ses propos, il a invité les étudiants à explorer davantage les multiples opportunités du marché financier.

La Bancassurance explorée

Le panel organisé était axé sur la Bancassurance. À ce titre, le directeur de l'Assurance vie du groupe Nsia, Pape Seyni Thiam a rappelé que la bancassurance, est apparue dans les années 2000. Ces deux institutions se sont mises ensemble et dans la continuité, certains groupes bancaires ont racheté des entités d'assurance.

L'un des avantages de cette mutualisation des services selon lui, est que les assureurs déposent des ressources importantes dans les banques. Des fonds que peuvent par la suite utiliser les institutions bancaires pour mener leurs opérations de financement et de crédit.

D'un autre côté, les banques peuvent constituer les apporteurs de clients pour les assureurs. Ce qui fait qu'un groupe qui possède à la fois une banque et une institution d'assurance peut attirer davantage de clients grâce à la diversification de ses activités et ainsi gagner plus de profit.

Pour Oumar Dème de la BRVM, il faut aller plus loin, la Bancassurance-Bourse. Cela dit il permettra d'avoir un guichet unique de services essentiel pour garantir davantage la mobilisation des ressources du Marché.

Mouhamadou Dieng

Publié le 10/07/24 08:26

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qQ4NRwznfG8O1kmXt27cVhdLnh7UuBvnPRtqA58pCPo False