sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

ZLECA : Afreximbank lance le premier système de paiement en devises africaines

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 12h11min

Benedict Oramah, Président de Afreximbank

Afreximbank, la banque africaine d'import-export, a accordé, ce 8 juillet en marge du sommet de l'UA à Niamey, un important appui financier d'un montant de 1 milliard de dollars, soit  585,15 milliards FCFA, pour appuyer la mise en place de la ZLECA, la zone de libre échange continentale africaine, le plus vaste marché commercial au monde.

Voir aussi - ZLECA : L'UE propose un don de 40 milliards d'euros en échange d'un partenariat

Ce financement présenté comme " une facilité d'ajustement " vise à aider les pays africains à " s'adapter de manière ordonnée aux pertes importantes et soudaines de recettes tarifaires résultant de l'application " de la zone de libre-échange, l'idée étant de compenser les pertes de recettes d'exportation redoutées par certains Etats.

Mais plus encore, alors que la question de la multitude de monnaies sur le continent reste un défi à relever pour faciliter les échanges d'un pays à l'autre, l'institution panafricaine vient de lancer un système de paiement devant permettre à un pays comme la Côte d'Ivoire de commercer en Francs CFA avec le Kenya sans avoir recours à une conversion en dollars.

Le PAPSS, le système panafricain de paiement et de règlement

Benedict Oramah, le président de Areximbank a profité de l'occasion pour annoncer devant les Chefs d'Etat le lancement du PAPSS, le premier système panafricain de paiement et de règlement. C'est le tout premier système numérique de paiement du continent visant à faciliter les paiements en devises africaines.

Ainsi, dans le cadre de la ZLECA, les Etats africains pourront régler leurs transactions en monnaie locale, ce qui " portera un coup fatal au sous-développement de l'Afrique causé par la défragmentation de ses économies " a-t-il fait remarquer.

Voir aussi - Afreximbank lance un fonds de 100 millions de dollars pour soutenir les PME africaines

" Notre objectif est de réduire de manière significative le contenu en devises étrangères des paiements commerciaux intra-africains " a-t-il insisté, soulignant que " rendre les paiements transfrontaliers plus faciles, moins chers et plus sûrs est une étape cruciale pour créer une Afrique que nous voulons ".

Voir aussi - Afreximbank annonce un résultat net de 276 millions de dollars en 2018

" Il s'agit d'une plateforme qui permettra de faciliter les paiements intra régionaux, d'économiser plus de 5 milliards de dollars en coûts de transaction de paiement par an, de formaliser une part importante des 50 milliards de dollars de commerce intra-africain informel, et surtout, de contribuer à stimuler les échanges intra-africains ", a conclu Benedict Oramah.

 

Olivia Yao

Publié le 10/07/19 09:40

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.