Cameroun : Dangote Cement revendique le leadership du marché du ciment en 2023

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 20h9min



Au Cameroun, où il possède une usine de broyage de clinker d'une capacité de 1,5 million de tonnes/an, Dangote Cement a terminé 2023 avec 1,323 million de tonnes de ciment vendu, selon les données communiquées par l'entreprise. Avec cette performance qui est presque l'équivalent de celle réalisée l'année dernière, le cimentier nigérian revendique le leadership au Cameroun avec 33% de parts de marché contre 32% l'année dernière.

Dangote Cement explique que la consolidation de son leadership s'est faite malgré l'entrée en scène d'un nouvel acteur, Cimpor Cameroun qui possède une capacité de production de 700 000 tonnes. Le maintien de cette position dominante, Dangote le doit à une forte implication dans les projets d'infrastructures majeurs notamment "les travaux de l'autoroute Douala-Yaoundé ; la construction des routes et des ponts dans tout le pays et l'augmentation des projets de développement dans diverses régions" indique le rapport du 3e trimestre du groupe.

Voir aussi : Hors Nigéria, Dangote Cement réalise une perte de 61,5 millions USD à fin septembre 2023

Cependant, la société pointe plusieurs facteurs qui ont affecté négativement sa production. Elle cite entres autres la hausse des prix des produits pétroliers et de l'électricité ; l'instabilité de la fourniture en gaz et en électricité ; la forte pluviométrie enregistrée cette année, l'inflation (7%) et la baisse des prix des sacs de ciment, imposée par le gouvernement.

Le leadership du groupe nigérian au Cameroun pourrait s'effriter avec l'entrée en production de la nouvelle usine de ciment et de clinker de Figuil construite par son principal concurrent Cimencam, filiale locale du groupe LafargeHolcim Maroc Afrique (LHMA). Cette dernière, inaugurée en novembre dernier dans la partie septentrionale du Cameroun, augmentera d'environ 500 000 tonnes par an les capacités du cimentier pour les porter à 2,5 millions de tonnes.

De l'autre côté, le sino-libanais Mira Cement, cible désormais une production annuelle de 2 millions de tonnes de ciment grâce à son usine de Douala.

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 29/01/24 17:14

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

6Wfh4jBM6Kn3EFUrZujC8iX4loLVJ94-h00LnRwFV14 False