Cameroun : Savannah Energy va adjoindre une centrale solaire à son projet hydroélectrique

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ferme dans 5h5min

Savannah Energy souhaite intégrer une centrale solaire photovoltaïque dans le projet hydroélectrique de Bini à Warak situé dans la partie septentrionale du Cameroun. L'intégration de cette composante devrait permettre à la compagnie britannique d'augmenter de 27% la capacité de production annuelle du projet à 95 MW, a indiqué ce 19 février le PCA de Savannah Energy.

“Le 29 décembre dernier nous avons soumis au Ministre de l'Eau et de l'Energie, le nouveau design du projet qui intègre désormais le solaire à l'hydro. Quand nous avons repris le projet en 2023, la composante unique c'était l'hydroélectricité avec une capacité de 75 MW. Au cours de cette année, nous avons fait des études qui nous ont permis de proposer à l'État du Cameroun d'effectuer un mixte solaire-hydro qui permettrait de faire grimper la puissance à 95 MW. Le gouvernement a marqué son accord pour cette proposition et nous sommes en train de finaliser cela”, a déclaré Joseph Pagop Noupoué à Sika Finance sur le site du salon Promote à Yaoundé.

L'administrateur souligne que le projet sera opérationnel d'ici 2028 et que les modalités liées au coûts de construction sont en cours de finalisation avec le gouvernement. Il faut dire que dans son architecture initiale, le projet de Bini à Warak était calibré à 179 milliards FCFA. Nul doute que l'intégration de la nouvelle composante devrait engendrer des coûts supplémentaires pour l'entreprise.

Voir aussi : Le Camerounais Joseph Noupoué porté à la tête du conseil d'administration de Savannah Energy

Cette annonce, si elle est concrétisée, devrait permettre de doper l'offre en électricité dans les trois régions septentrionales du pays (Adamaoua, Nord et Extrême-Nord) et surtout réduire les fortes charges liées au fonctionnement des centrales thermiques qui servent à alimenter une bonne partie de ces régions. Outre les centrales, Savannah Energy devrait également construire une ligne d'évacuation d'énergie électrique de 225KV sur 50km environ et l'électrification de 5 localités environnantes du projet

Rappelons que c'est en avril 2023 que la compagnie pétro-gazière britannique a signé avec l'État du Cameroun un protocole d'entente pour relancer le projet de Bini à Warak, lancé en grande pompe en 2017. Initialement attribué au chinois Sinohydro, le chantier n'a plus évolué après le retrait de la banque ICBC, censé financer les travaux. En 2022, la société Sinohydro va également se retirer du site "pour des des raisons administratives ne relevant pas de notre responsabilité".

Voir aussi : Cameroun/Tchad : Les actifs d'ExxonMobil rachetés à 400 millions de dollars par Savannah Energy


L'offensive de Savannah Energy à Bini à Warak intervient alors que la société britannique est à couteaux tirés avec l'État Tchadien sur le rachat des actifs d'ExxonMobil. Ces actifs comprennent une participation de 41,06% dans le pipeline qui achemine le pétrole tchadien vers l'extérieur via le Cameroun.

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 19/02/24 15:38

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

eY6O_mQqyycQA-Embz5XCfWEFS-SCAGk2aOK0pcJHBA False