Côte d’Ivoire : Endeavour Mining met en évidence l’un de ses plus importants gisement d’or

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ferme dans 4h33min

A l'issue d'un vaste programme de forage effectué cette année dans la zone couvrant son permis de Tanga-Iguela au Nord-Est de la Côte d'Ivoire, Endeavour Mining a revu à la hausse le potentiel de son gisement.

La compagnie minière canadienne a rapporté ce 29 novembre une augmentation de 303% des ressources indiquées à 4,5 millions d'onces et des ressources présumées de 0,2 million d'once, soit un potentiel global de 4,7 millions d'onces (133,2 tonnes). Ce volume de ressources est en hausse de 56,6% (75,39 tonnes) par rapport à l'estimation initiale publiée à fin 2022.

A l'issue de la première campagne de forage, Endeavour avait en effet estimé le potentiel à 3 millions d'onces, dont 1,1 million d'onces de ressources indiquées et 1,9 million de ressources présumées. 

Voir aussi - Côte d'Ivoire : Endeavour investit 19 millions $ pour s'arroger 80% du prometteur projet aurifère de Fetekro

Tanda-Iguela est désormais présenté par le géant minier canadien comme l'une des plus importantes découvertes d'or réalisées en Afrique de l'Ouest au cours de la dernière décennie. Le potentiel pourrait être rehaussé, car d'autres travaux de forage sont annoncés pour l'année prochaine.

“Nous sommes ravis du succès remporté par notre nouvelle propriété de Tanda-Igueda en Côte d'Ivoire, qui démontre son potentiel en tant qu'actif de niveau 1 […]. Nous espérons pouvoir réaliser une étude de faisabilité préliminaire l'année prochaine, tout en continuant à nous concentrer sur l'augmentation de la taille de la ressource et sur la délimitation des cibles satellites supplémentaires”, a déclaré Sébastien de Montessus, le PDG d'Endeavour.

Cet important gisement vient renforcer le portefeuille d'Endeavour en Côte d'ivoire. La compagnie opère déjà sur la mine d'Ity (300 000 onces en moyenne par an) et prévoit lancer l'exploitation commerciale du projet Lafigué d'ici le 3ème trimestre 2024 avec une production annuelle de 203 000 onces sur 13 ans. 

L'on n'y est pas encore, mais l'entrée en production de Tanda-Iguela, au vu de son potentiel, pourrait positionner la Côte d'Ivoire dans le peloton de tête des plus gros producteurs africains d'or générant plus de ressources pour l'État. Le pays occupe actuellement le 9ème rang à l'échelle africaine avec une production de 48 tonnes en 2022, selon le World Gold Council.

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 01/12/23 09:08

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SCJHGvtaMNQQrBR_pPUmZWz-Psw2DltCXOicCc4zX9k False